Internet : 233 millions de noms de domaine

Selon un rapport américain, au premier trimestre 2012, le web a compté 233 millions de noms de domaine. Une augmentation en hausse de 11% par rapport à 2011, soit un ajout de 23 millions de nouveautés où les extensions en .com, .org et .net arrivent en tête de classement (116,7 millions). Explications.

Depuis son lancement en 1985, le succès et surtout l’absolu nécessité du nom de domaine ne s’est jamais démenti. Pour preuve, un rapport sur le marché du nom de domaine au niveau mondial au premier trimestre 2012 fait état de 233 millions d’url.  Soit une augmentation de 3,3% par rapport au précédent trimestre et plus de 11% sur une année.

23 millions de noms de domaines de plus qu’en 2011

Cette croissance de 11% par rapport au premier trimestre 2011 équivaut à l’arrivée de 23 millions nouveaux noms. Des nouveautés qui sont utilisées pour la plus part avec les extensions .com, .org et .net. En effet, ces derniers comptent pour 116, 7 millions sur l’ensemble global. Des extensions certes utilisées mais qui ne représentent pas celles qui sont le plus exploitées dans le monde. Selon le quotidien économique Les Echos, cette place revient au .com, au .de pour l’Allemagne, au .uk pour la Grande-Bretagne et au .org.

Un marché en plein expansion

A bien y regarder, cette augmentation n’est pas si inattendue que cela, bien au contraire. Car le marché du nom de domaine est en constante innovation avec notamment l’arrivée de nouveaux caractères accentués comme le é, le à ou encore le ù (au nombre de 30), ou l’apparition de nouvelles extensions à consonance de marques ou de territoire (par exemple le .bzh pour la région Bretagne).

Enfin, la multiplication des interfaces de communication mobile comme les smartphones ou les tablettes tactiles y est sûrement pour quelque chose aussi. Tout comme la volonté des internautes de rester connecter en quasi-permanence et ce même pendant les vacances. En effet, un récent sondage opéré auprès de 500 vacanciers européens estime à 95%, le nombre de personnes qui emmènent un appareil pour pouvoir se connecter durant leur séjour.

Et le .fr dans tout ça ?

La terminaison pour la France, soit le .fr, pointe quant à lui à la 15e place dans ce classement mondial. Ce dernier fait partie des 94,9 millions des noms qui désignent un pays ou un territoire. Rappelons qu’au niveau national, cette extension a connu une croissance de 16% en un an selon le rapport de l’Afnic en charge de sa gestion. En tout, ce sont 300 000 nouveaux .fr qui ont été enregistrés auprès de l’association. Une utilisation qui est en grand partie dû aux entreprises.

Un secteur sans limites ?

Pour le moment donc, le marché des url se porte bien. Afin d’éviter son étouffement, les acteurs de ce marché arrivent à renouveler le genre mais pour combien de temps? N’arrivera-t-il pas un moment ou un autre à saturation ? On peut se poser la question. A moins de trouver un autre système de nomage.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).